Cyclisme en hiver : comment se protéger du froid ?

Cyclisme en hiver : comment se protéger du froid ?

Le simple fait de sortir faire du velo, vtt ou Vae sur la route garde déjà le corps au chaud. Cependant, lorsque les températures chutent, il est nécessaire de s'emmitoufler pour ne pas avoir froid sur le velo. Pourtant, la chaleur, la mobilité et la respirabilité restent essentielles pour un pédalage confortable. En particulier sur de longues distances sur les plus belles routes cyclables de France. Voici donc quelques conseils pratiques sur les vetements et tenues à garder en stock pour faire du cyclisme hiver.

Comment s'habiller en hiver cyclisme ?

Pour un homme, on peut constituer la tenue cycliste hiver avec un ensemble muni d'un cuissard à bretelles long. Selon les avis des experts, il est recommandé de choisir les modèles qui intègrent des coussinets en caoutchouc 5D. Ces éléments permettent de réduire les frottements entre les hanches et la selle du velo. Mais aident aussi à éviter les douleurs lors de longs trajets. Et pour se protéger du vent et du froid, on ajoutera une chemise à manches longues.
Surtout avec une doublure intérieure en velours qui conserve mieux la chaleur. Ces vetements avec au moins trois poches arrière et des poignées en silicone sur l'ourlet sont les plus recommandés. Pour une femme, on reprend le cuissard de cyclisme à bretelles long. Ensuite, on ajoute un maillot doublé en polaire thermique pour rester au chaud par temps froid. Et dont les manches se terminent avec une paire de gants. On le recommande aussi avec au moins trois poches arrière pratiques pour ranger les accessoires. Mais surtout, choisir un modèle avec fermeture éclair complète qui permet de le mettre et de l’enlever facilement. Il y a aussi des modèles de maillot ou de veste de route équipés de pinces à la taille. Ils sont à combiner avec des cuissards dont la taille est équipée de bandes de gel antidérapantes. Elles permettent de maintenir l'ensemble en place.

Comment s'habiller en cycliste ?

La tenue d’un cycliste intègre plusieurs éléments et equipement velo route. Cela comprend un ensemble de vetements et d’accessoires. En commençant par la tête, on peut citer le casque de velo. C’est un équipement de protection indispensable, bien qu’il ne soit pas obligatoire en dehors du cadre compétitif. Il est très utile pour protéger la tête des chocs et des blessures en cas de chute. Ensuite, il y a les lunettes.

Celles-ci sont essentielles pour protéger les yeux du vent, du froid, ou du soleil. Mais les protègent aussi d’autres facteurs comme les poussières ou les éblouissements. Pour le haut du corps, le maillot de cyclisme est un élément de base incontournable. On recommande un maillot à manches courtes en été et à manches longues en hiver. Ce maillot est généralement fabriqué avec des tissus spéciaux offrant une bonne régulation thermique. Pour le bas du corps, on retrouve le cuissard et le corsaire. Pour faire face à une météo changeante, le corsaire est plus indiqué. Surtout pour une femme. En effet, c’est un textile doté d’une doublure qui offre une meilleure polyvalence. Le corsaire quant à lui peut être court ou long, et devra être choisi selon les conditions météorologiques. Les genouillères et les jambières peuvent aussi être des équipements très utiles. Elles optimisent les efforts engendrés par les articulations et les tendons. Elles complètent mieux un cuissard court. Différents modèles sont généralement disponibles en stock et à bon prix selon la plupart des avis.

Quels équipements et accessoires supplémentaires pour l’hiver ?

La veste de cyclisme fait partie des vetements incontournables. Elle devrait être à manches longues et choisie avec un tissu à trois couches. Cette combinaison de couches nous gardera au sec et conserve la chaleur. La couche supérieure repousse l'humidité et prévient les taches. De son côté, la couche intermédiaire de la veste devrait être un film de membrane imperméable respirant. Tandis que la troisième est constituée d'une doublure thermique en polaire douce et chaude de type Primaloft. Le modèle pour un homme se diffère de celui d’une femme par la coupe. Il faut aussi choisir une veste équipée d’éléments réfléchissants pour rendre la tenue visible le soir sur la route. Cela est aussi valable pour tout vetement vtt hiver. Sous le casque, on peut aussi ajouter un bonnet intérieur chaud en polaire et laine. Il offre une protection complète de la tête et des oreilles. Un article qui existe aussi en plusieurs modèles pour homme et femme. Les modèles dotés de couche extérieure en spandex de nylon respirant et d'un revêtement imperméable sont recommandés. D’autant plus qu’ils sont généralement proposés à des prix très accessibles. Ou alors, on peut choisir une cagoule. Notamment une en lycra pour faire office de coupe-vent, et de barrière imperméable pour garder la peau au sec. Généralement, ce genre de cagoule vient avec une doublure intérieure en polaire chaude et épaisse.

Et pour les mains et les pieds ?

Les gants de cyclisme et vtt sont essentiels pour garder les mains au chaud en hiver en Europe. Ils doivent se combiner facilement avec la veste et les vetements de route restants. Les gants doivent être fabriqués avec une doublure en velours épais et doux. Grâce à cela, ils sont capables de bloquer l'air extérieur et de garder les mains au chaud. Il y a aussi des modèles dont les bouts du pouce et de l’index disposent d’une zone d’écran tactile. Cela permet une utilisation fluide du smartphone tout en pédalant par temps froid. La zone de la paume devrait aussi disposer d’un rembourrage en coussinet SBR de 3 mm. Cela améliore l'adhérence et absorbe les vibrations avec une couche supérieure antidérapante. Les chaussettes devraient être spécialement conçues pour les conditions climatiques froides. Ceci est valable pour les chaussettes pour homme comme ceux pour femme. Elles doivent également être respirantes pour éviter l'accumulation de transpiration. Pour ce faire, il faut choisir les chaussettes qui sont faites d'un tissu en laine chaud et résistant. Mais elles doivent également intégrer un rembourrage sur les orteils et les talons pour éviter les ampoules. Ainsi qu'un canal de protection du tendon d'Achille. Les chaussures de cycliste quant à elles devraient être fabriquées avec des matériaux du genre Sion-Tex. Cette membrane étant spécialement conçue pour résister aux températures extrêmes. Certains avis stipulent que le prix de cette membrane semble assez élevé. Cependant, il faut toujours en voir en stock pour pouvoir pédaler confortablement en saison hivernale à Paris. On recommande également des modèles qui intègrent des microcellules dans les semelles pour empêcher l’eau de pénétrer dans les chaussures.

Dans la même catégorie